Les moineaux

La présence de moineaux, autrefois nombreux en milieu urbain, décline de manière significative dans de nombreuses villes, notamment à Bruxelles. A Saint-Gilles, un projet a vu le jour pour favoriser leur retour.

Début 2016, un groupe d’habitants Saint-Gillois a été constitué, en collaboration avec la MaisonEcoHuis et l’association de quartier Morichar-en-Transition. Ce groupe a entrepris des démarches concrètes (recensement des colonies, stands, conférences, …) qui se poursuit d’année en année. Le groupe « Amis des moineaux de Saint-Gilles » (devenu Groupe Moineaux 1060) propose des actions s’adressant à différentes cibles (citoyens, habitants, écoles, architectes,…), ces actions favoriseront l’expansion des colonies de moineaux et leur retour dans les lieux qu’ils ont désertés.

En 2021, les actions continuent et semblent porter leurs fruits : plusieurs moineaux sont vus sur la place Morichar là où tout a commencé 4 ans plus tôt. De nombreux groupes se sont créés à Bruxelles (Schaerbeek, Uccle, Forest, …)

Nos actions :

  • Proposer le kit moineaux (constitué d’un nichoir, d’une mangeoire, de graines et de ver de farine, ainsi que du cahier des moineaux) aux saint-gillois qui recense des moineaux chez eux (le kit est gratuit) ;
  • Donner des conseils sur comment aménager son jardin, sa façade pour les moineaux ;
  • Mise en place d’un Kit Pédagogique, en test en ce moment dans quelques écoles à Saint-Gilles
  • Suivre les aménagements de places, de chantiers afin de donner les recommandations pour favoriser le retour des moineaux (Parc Pierre Paulus par exemple)

Envie d’agir ?

Envie d’agir pour la protection des moineaux (sur le terrain, sur un stand, lors d’une rénovation de façade, pour recenser, etc) ? On en discute, on trouve ensemble selon vos disponibilités et votre sensibilité comment agir : moineaux1060@gmail.com ou eruwet@stgilles.brussels

Regardez notre vidéo

Consultez le cahier des moineaux Cahier moineaux UL web

Téléchargez notre fiche résumée des 5 coups de main pour aider les moineaux

 

 

Les martinets

 

La MaisonEcoHuis, subsidiée par Bruxelles Environnement, a lancé en avril 2018 un projet de protection et de sensibilisation des  Martinets noirs à Saint-Gilles.

Il n’y a pas qu’à la campagne que la biodiversité décline, en ville aussi et Saint-Gilles ne fait pas exception, mais des initiatives citoyennes et communales se mettent en place !

 

Le projet :

Pour son projet « Martinets », la MaisonEcoHuis a décidé de poursuivre 2 objectifs :

  • celui de sensibiliser les citoyens à la présence des martinets et à leurs besoins
  • et celui de mieux les accueillir d’une part en posant gratuitement des nichoirs* ou en aménageant les trous de boulins (anciens trous en façade pour les échafaudages) chez les particuliers et sur les bâtiments communaux et d’autre part en entamant une discussion avec le monde de la construction et de l’architecture.

*le stock de nos nichoirs a été écoulé.

Le Martinet noir :

On les confond souvent avec les hirondelles, pourtant ce sont bien les Martinets noirs que vous voyez dans le ciel de Saint-Gilles, volant haut dans le ciel ou criant en bande dans vos rues. Peu le savent, mais les martinets passent près de 9 mois en Afrique et viennent passer 3 mois (mai-juin-juillet) dans nos contrées pour y nicher (1 seule nichée chaque année). Vous avez donc peut-être la chance d’avoir des petits martinets juste en dessous de votre corniche. Ils ont effectivement la caractéristique de nicher dans les cavités de nos bâtiments (trou entre deux briques, fissure dans la corniche, trou de boulin, …) et une fois la cavité idéale trouvée, ils y reviendront d’année en année pendant longtemps !

Les martinets immatures (1ière à 3ième année) reviennent un peu après les adultes et s’adonneront à des jeux, des poursuites et des cris dans nos rues ! Beaucoup plus bruyants que les nicheurs, c’est eux que vous remarquerez et entendrez le plus.

Les cavités :

Le hic est que, lors de rénovation de façade ou d’isolation, nous bouchons toutes les cavités et offrons donc de moins en moins la possibilité aux martinets de vivre avec nous, celles-ci disparaissent au fur et à mesure des rénovations et de l’apparition des nouvelles constructions. Et c’est une multitude d’autres espèces cavernicoles qui en pâtissent aussi (moineaux, rougequeues noir, chauves-souris, certains insectes). La conception de nos villes est donc à remettre en question, c’est en construisant des habitats vivants (donc pas seulement écologiques) accueillant pour notre faune et flore que nous améliorons la biodiversité des villes.

D’autres causes peuvent être également soulignées, comme certains problèmes sur les lieux d’hivernage et la chute drastique des insectes.

Oiseaux cavernicoles

Comment les aider ?

Vous pouvez aider les martinets de plusieurs manières, à vous de choisir celle(s) qui vous correspond(ent) :

  • Sensibiliser votre entourage, faire un jardin sauvage, avoir une habitation vivante, rénover sans boucher toutes les cavités, …
  • Poser des nichoirs
  • Laisser les trous de boulins (trous sur les façades de maison) accessibles (clapet ouvert).
  • Recenser vos observations sur observations.be ou les communiquer à la MaisonEcoHuis maisonecohuis@stgilles.brussels
  • Vous êtes un architecte, un professionnel de la construction, un agent immobilier ou un citoyen qui veut bâtir ou rénover : consultez-nous on se fera un plaisir de discuter et/ou de venir sur place afin de vous proposer des solutions !

Pour plus d’infos, adressez vous à notre responsable « martinets » :  eruwet@stgilles.brussels